Un Canal et des Hommes

Accueil » Un Canal… » Un chantier » Un inventaire de 1829

Un inventaire de 1829

Tavigny, le 17 février 1829

Extrait de la lettre de M l’Agent Général du 17 février

à M. l’Administrateur Dirigeant

Mr Parent est arrivé à Buret et s’occupe en ce moment de la vérification de l’inventaire préparé par Mr Callame;

cette opération sera terminée pour le 20, jour auque je compte l’installer dans ses fonctions.

J’aurais l’honneur de vous en donner avis.

L’agent général

(signé) Ch. Sainstelette

Inventaire de 1829 - canal Meuse & Moselle - Cercle d'Etudes du Canal Bernistap-Hoffelt

Inventaire du matériel existant au Chantier de Buret[1] au 20 février 1829

Fer, livres 1758
Acier 32
Acier fondu une baguette 1
Clous de toutes grandeurs 1762
Leviers petits et grands 52
Mafses petites et grandes 59
Coins petits et  grands 161
Pics 280
Pics à deux pointes 20
Pioches 564
Bèches neuves 194
Bèches qui ont servis 40
Jeux de mine 49
Cuillères pour les puits 8
Crochets pour id (les puits) 29
Crochets à incendie 6
Crochets pour volets 25
Crampons 16
Boulons pour brouettes 316
Traverses pour id (brouettes) 54
Crapaudines[2] en cuivre 5
Chandeliers pour mineurs 7
Serrure 1
Compas 2
Équerres pour croisées[3] 48
Petits marteaux 5
Truelle 4
Chaines pour cuvettes 6
Chaine pour carrière 1
Frètes[4] et autres ferrailles qui ont servi aux puits, livres 165
Valets de menuisiers[5] 4
Pals 2
Haches 4
Haches à incendie 5
Scies à deux mains[6] 4
Scies pour menuisiers 5
Lampes pour les puits 52
Lanternes 3
Grille pour les puits 1
Bouilloire en fer blanc 1
Double décilitre 1
Entonnoir en fer blanc 1
Carrière pour pompes 1
Plomb pour maçon 7
Mèches pour vilebrequin 17
Cliches 8
Pentures[7] 10
Rateaux pour netoyer le chantier 5
Escargot 1
Bancs de charpentier 24
Dames 420
Traineaux 2
Meules 4
Pompe 1
Bourriquets servant aux puits 5
Cabestan 1- il est à la carrière de Boeur
Maillets 7
Ceintres 6
Bottes de ficelle 7
Petits drapeaux 51 – en mauvais état
Jalons non ferrés 16
Buses pour jalons 51
Pièces servant aux couvreurs en paille 4
Amadou[8], livres 4
Poil en bourre, livres 31
Fil d’arechal[9], livres 7
Couleur rouge, noir, en livres 14
Cuir, livres 6 1/9
  ? de 25
  1 de 10
  2 de 5
Poids de 1 de 2
  2 de 1
  1 de 1/2
Boite contenant 9 petits poids 1
Balance 1
Poudre, livres 1893 – en 58 tonneaux
Boite à poudre 1 – en mauvais état
Id non ferrés 50
Id. ferrés en mauvais état 30
Seaux 9
Brouettes non ferrées 505
id ferrés 2465
id. pour carrière 6
Roues de brouettes non ferrées 433
Bras de brouettes 2860
Id. pour pieds et têtes de brouettes 560
Manches pour pics et pioches 1100
Paumètes pour brouettes 750
Chafsis grands neufs 55
Id petits id (neufs) 36
Id vitrés id (neufs) 11
Id vitrés vieux 10
Volets tous ont servis au chantier 8
Portes de toutes espèces 11
Portes pour être vitrées 2
Tables à defsiner 2
Defsus de bureaux 3
Bois de lit 4 – dont un en magasin
Porte-manteaux 4
Hollandaises petites et grandes 36
Civières 88
Echelles 9
Chevalet pour terrafsement 104
Chevalets pour charrons[10] 32
Paille, livres 140
Voiture à bras à deux roues 1
Une mesure pour la chaux 1
Lattes de plafonneurs / bottes 140 environ
Panneaux pour les pierres 12
Carabines 2 – manque une moul. ?
Perches 5 bas (?) contenant ensemble environ 600
Cordes de bois 11
Balivaux[11] bois de chêne 42
Balivaux bois de hêtre 368
Madriers bois de hêtre pièce 233 305 mètres carrés
Madriers bois de chène 55   37.50
Madriers bois en sapin 8      9.52
Armoires 2
Tables de nuit 2
Tables 5
Table avec pupitre 1
Secrétaire 1
Crèches 2
Râteliers 2
Coffre à l’avoine 1
Marteaux petits et gros (à la forge) 13
Soufflets 4
Enclumes 4
Bigornes[12] 4
Tenailles 16
Etaux 3
Cisnoirs 4
Limes 24
Plane 1
Marques S.L. 4
Bacs en pierre 2
Bacs en bois 5

Madriers de 30 pouces de largeur sur 35 lignes d’épaisseur

1ère réception 332 pièces 1001 ?. 82 ?
2è    id. 586   id 1503.   56
3è    id 206 603.74
283 820.72
41 122.15
59 195.25
28 93.25
158 349.25
153 402.17
10è 453 1561.79

Planches de 20 pouces de largeur sur 24 lignes d’épaisseur

1è réception 151 430.80
2 525 1286.69
489 583.86

Feuillets de 13 pouces de largeur sur 13 lignes d’épaisseur

1ère réception 499 1731.32
509 793.14
3 925 2045.42
4 1118 3087.99
5 596 1500.85

Le présent inventaire du matériel remis à M. Parent piqueur [13] de 1ère clafse chargé de la direction des travaux de l’atelier de Buret a été fait en triple exemplaire dont l’une pour Mr  l’agent général[14], pour Mr le conducteur de Grandvoir pour sa décharge et le troisième pour être déposé aux archives de l’atelier[15].

Buret, le 21 février 1829

(signé) de Grandvoir, Parent

Vu par l’agent général

Soufsigné

(signé) Ch Sainctelette.

Canal Meuse & Moselle

——————————————————————————————————————-

[1] Nous disposons de peu de renseignements sur la composition du « chantier de Buret ». Il est constitué, à l’époque, d’au moins deux entrepôts comprenant notamment un logement pour un gardien. Le chantier était cependant très important car il devait comporter au moins une forge, des ateliers de cordonnerie et de sellerie. Il est également probable que les écuries se trouvaient à cet endroit. De plus, les registres des mariages, naissances et décès de la commune de Tavigny nous indiquent que des « journaliers » étaient domiciliés au « chantier de Buret ». Le lieu-dit « chantier » existe toujours à l’époque actuelle et désigne une partie encore isolée du village de Buret sur la route de Hachiville.

[2] Une crapaudine est une pièce de métal constituée par un palier de butée destiné à recevoir l’extrémité du pivot d’un arbre vertical et un palier de guidage destiné à absorber les efforts radiaux.

[3] « Les équerres à l’ufage des croifées, portes croifées, chaffis, &c. & tout ce dont on veut maintenir ; les affemblages font fimples, doubles ou compofés, noirs, pouffés ou polis ; êt font percées de trous pour être attachés de vis ou de clous.» Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences – 1780.

[4] Frète : Bague de fer ou d’acier entourant une pièce pour en renforcer la résistance.

[5] Un valet est une pièce métallique en forme de « L » que l’on insère dans un trou prévu à cet effet sur un établi de menuisier et servant à bloquer une pièce en bois à la manière d’un serre-joint

[6] « La scie à deux mains, ou mue par une seule personne, appelée filario. Elle a les dents disposées de manière a mordre en poussant et non en retirant , elles sont inclinées d’un côté, la monture est biaise du côté des mains. » – Manuel complet des marchands de bois et de charbons  – E.B. Marié de L’Isle – Encyclopédie de Roret – 1835

[7] Penture : morceau de fer plat replié en rond à une extrémité de manière à y former un œil destiné à recevoir le mamelon d’un gond. Elle est attachée sur la surface d’une porte ou d’un contrevent, de manière à la suspendre solidement et à la faire mouvoir, tout en la maintenant bien stable. Les pentures sont clouées ou boulonnées aux vantaux.

[8] L’amadou utilisé pour l’allumage du feu (briquet, etc.) provient à l’origine de l’amadouvier, un champignon parasite des arbres.

[9] Ou fil d’archal, fil de laiton passé à la filière

[10] Chevalet pour charron ou  « banc d’âne » est utilisé en menuiserie par les tavaillonneurs et à la ferme où il sert à dégauchir, appointir les échalas, les manches d’outils et les petits piquets. Ce « chevalet » était également utilisé par les charrons.

[11] Baliveau : Jeune arbre réservé, lors de la coupe d’un taillis, afin qu’il puisse devenir un arbre de haute futaie. Un baliveau a une tige vigoureuse, saine et doit avoir un tronc d’au moins 6m

[12] Bigorne : Enclume de forgeron dont les deux extrémités sont pointues comme deux cornes et qui permettait de cintrer ou de percer les grosses pièces à forger.

[13] le piqueur est un agent technique qui a pour tâche de seconder le conducteur de travaux, de surveiller les équipes d’ouvriers et la bonne marche des travaux. Un piqueur célèbre : Bouzigue, piqueur du canal, qui fournira la clé des propriétés traversées à la famille de Marcel Pagnol rejoignant la Bastide Neuve (Le château de ma mère).

[14] Charles Sainctelette (voir article le concernant)

[15] Il s’agit probablement ici de l’exemplaire de M.Sainctelette qui le remis aux archives de la Société du Luxembourg. Cet exemplaire est maintenant conservé aux Archives nationales.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :