Un Canal et des Hommes

Accueil » Posts tagged 'Complan-au-Pont'

Archives de Tag: Complan-au-Pont

Publicités

CRO – compte-rendu du groupe de travail « Canal de l’Ourthe »

La cellule de coordination du Contrat Rivière Ourthe (www.cr-ourthe.bea inscrit l’action suivante dans son dernier programme : « Lancer une dynamique de conservation globale et de mise en valeur de l’entièreté des vestiges du canal de l’Ourthe ».

Après avoir terminé un inventaire de terrain, le CRO a présenté, ce 13 décembre 2012, le résultat de ses recherches.

Mme Duchateau, coordinatrice du CRO nous a très aimablement autorisé à reproduire le compte-rendu du Groupe de travail « Canal de l’Ourthe » dont vous trouverez ci-dessous la partie principale.

Thibaut Westhof

.

Introduction et contexte historique

Avant tout, il est nécessaire de planter le décor historique de ce que d’aucuns appellent le canal de l’Ourthe. Effectivement, par exemple, si l’on se trouve à Houffalize ou à Poulseur, le terme canal de l’Ourthe ne recouvre pas la même réalité.

Map1Ainsi, si des projets de canaux étaient déjà présents dans l’esprit des romains quand ils occupaient notre territoire, c’est à l’époque de Guillaume d’Orange que de grands travaux ont été entrepris. Conçu en 1825 par l’ingénieur Rémy de Puydt, le projet visait à relier le bassin de la Meuse à celui du Rhin en passant par l’Ourthe et la Moselle. Pour ce faire, une canalisation du lit de l’Ourthe était nécessaire ainsi que la création d’écluses et d’un tunnel navigable au niveau de la ligne de crête partageant les eaux des bassins de l’Ourthe et de la Sûre, à Buret, sur la commune de Houffalize. De ce projet, 16 maisons éclusières ont vu le jour ainsi qu’une portion de ce fameux tunnel qui devait être long de 2500m.

Map2Mais, la révolution belge et les décisions à prendre quant à l’unité territoriale du Luxembourg ont miné ce grand projet. Actuellement, seuls subsistent des vestiges de tunnel et de canal entre Bernistap et Buret ainsi que l’une ou l’autre maison éclusière difficilement localisables.

Quand, en 1839, la scission du Luxembourg fut entérinée, l’objectif de développer économiquement le Luxembourg, belge maintenant, refit surface et se concrétisa en 1857. A cette époque, une canalisation entre Liège et La Roche-en-Ardenne fut mise en œuvre, mais, de même, n’aboutira jamais. En effet, ici, c’est la concurrence du chemin de fer qui limita le projet à des réalisations entre Liège et Comblain-au-Pont. En amont d’Esneux, le canal fut désaffecté dès 1917. Par contre, la portion Angleur-Tilff fut encore utilisée pendant la guerre 40-45.

Résumé d’état des lieux des vestiges encore visibles

Lors de l’inventaire de terrain triennal du contrat de rivière, nous nous sommes particulièrement attachés à repérer les vestiges ce ces projets. En voici un aperçu non exhaustif. Il est à noter que le RAVeL 5 utilise l’ancien chemin de halage, depuis Liège jusque Comblain-la-Tour.

1. Tronçon d’Angleur

1. Tronçon d'Angleur

1. Tronçon d’Angleur

Portion de canal fonctionnant encore en partie et hébergeant quelques « bateliers-riverains ». Pont levant classé comme patrimoine. Constat rapide : Dégradation moyenne et envasement dans sa partie amont. Une portion a été déplacée lors de la construction du centre commercial de Belle Ile.

2. Tronçon de Streupas

2. Tronçon de Streupas

2. Tronçon de Streupas

.

Barrages et berges fortement détériorées. Usage ancien méconnu.

3. Tronçon de Sauheit

3. Tronçon de Sauheif

3. Tronçon de Sauheif

.

Portion utilisée par le Mava club et l’ADEPS pour y initier les kayakistes. La maçonnerie de l’écluse se dégrade, les bornes du chemin de halage disparaissent.

4. Tronçon de Sainval

Une petite portion de canal subsiste ainsi qu’une maison. La grande partie du canal a été remblayé (Prés de Tilff).

5. Tronçon de Hony

4. Tronçon de Hony

4. Tronçon de Hony

.

Canal remblayé. Il subsiste les traces de l’écluse et la maisonnette du passeur d’eau. Le canal passant de la rive gauche, à la rive droite, un passage d’eau par barque servait à faire traverser embarcations, hommes et chevaux. Les berges au niveau du barrage sont fortement détériorées. Une signalétique, déjà dégradée, a été mise en place grâce au projet Pic Vert de la commune d’Esneux.

6. Tronçon de Fêchereux – Esneux

Tronçon de Fêchereux (Esneux)

6. Tronçon de Fêchereux (Esneux)

.

Ecluse fortement détériorée par la végétation qui y pousse. Un dégagement du môle aval a été réalisé par la DGVH afin de rendre un potentiel piscicole au recul d’eau. Cette portion a été en grande partie rebouchée début des années 70.

7. Tronçon d’Esneux – La Gombe

Tronçon Esneux - La Gombe

7. Tronçon Esneux – La Gombe

.

Canal intégralement rebouché. Tracé encore devinable sur place.

8. Tronçon de Poulseur – Chanxhe (Comblain-au-Pont)

Tronçon Poulseur-Chanxhe

8. Tronçon Poulseur-Chanxhe

.

Portion très bien conservée avec présence de maisons éclusières et d’une particularité : un bief perpendiculaire connectant le canal à l’Ourthe au niveau de Chanxhe. Signalétique existante mais fortement détériorée. Un projet de revitalisation piscicole (brochet) de cette portion de canal est en cours. Amoncellement de déchets naturels ou anthropiques dans sa partie amont.

9. Tronçon de Doux- Flamme (Comblain-au-Pont)

Tronçon Doux-Flamme

9. Tronçon Doux-Flamme

.

A Doux-Flamme, la maison éclusière est vide depuis deux ans et a été cédée par les Voies hydrauliques à la commune de Comblain-au-Pont. Les pierres supérieures de l’écluse sont encore visibles mais la petite portion de canal a été remblayée. Potentielle « Maison du canal » ?

10. Tunnel de Buret

Souterrain de Buret

10. Souterrain de Buret

.

Tunnel de Buret creusé sur 1000m et canal de Bernistap. Evasement important. La hauteur du tunnel faisait 4m, il ne subsiste plus que 80cm.

La promenade Escapardenne créée par le PNDO et natur&êmwelt dans le cadre d’un Interreg IVA longe le canal. Une signalétique doit être posée par la commune de Houffalize.

11. Château de Tavigny

Château de Tavigny

11. Château de Tavigny

.

QG des ingénieurs lors du chantier du canal et du tunnel de Buret, le château de Tavigny est une propriété privée classée comme monument. Tombe de Clément Salmon, géomètre du chantier, dans le cimetière de Tavigny.

Statut de ces vestiges

Si une partie des surfaces couvertes par les vestiges visibles sont classés Natura 2000, certains des vestiges eux-mêmes sont classés comme monuments. C’est le cas du tunnel de Buret alors que ses abords sont classés comme site. Le château de Tavigny, la ferme de Tavigny et le pont levant d’Angleur sont également classés comme monuments.

La portion de canal d’Angleur est classée comme site de grand intérêt biologique alors qu’elle n’est pas classée Natura 2000. La partie aval du canal de Poulseur est quant à elle classée Natura 2000.

La boucle de l’Ourthe, contenant le passage d’eau entre Hony et Fêchereux ainsi que l’écluse de Fêchereux sur la commune d’Esneux, est un site classé depuis 1993. Son périmètre pourrait être étendu prochainement.

La ville de Liège est occupée à réfléchir à un PCA au niveau du canal d’Angleur. Celui-ci devrait régulariser les espaces verts créés lors de la construction de Belle Ile.

.

Source: Contrat de rivière Ourthe ASBL

Tél./Fax 086/21.08.44 –  cr.ourthe@skynet.be

Rue de la laiterie, 5 – 6941 Tohogne

http://www.cr-ourthe.be

(Les photos de cet article proviennent également du CRO)

Publicités