Un Canal et des Hommes

Accueil » …et des Hommes » Ces hommes et ces femmes qui firent le canal… » Devaux Jean, Adolphe, Joseph (1794-1866)

Devaux Jean, Adolphe, Joseph (1794-1866)

Vaux-2Né à Neuss (Prusse rhénane) le 15 septembre 1794, décédé à Ixelles le 21 avril 1866. Il appartenait à une ancienne famille noble au service des ducs de Lorraine. Né à l’étranger pendant l’émigration, il vécu d’abord à Vienne et ne rentra en Belgique qu’en 1801. Après des humanités au Lycée de Douai, il fut admis le 1er novembre 1812 à l’école polytechnique de Paris. Il prit part à la défense de la ville en 1814 et sorti de l’École le 1er août de la même année. En 1815, il se rendit à Rome auprès de son oncle, le baron de Vaux, consul de France, avec l’idée d’entrer dans la diplomatie.

Préférant cependant les mathématiques à la politique, il quitta Rome après 4 ans et sollicita son admission dans le corps de génie militaire. Il obtint son brevet d’officier à Delft le 19 mars 1819 et fut chargé de collaborer aux travaux de fortifications de la place de Mons.

Toutefois, le gouvernement ayant réorganisé l’administration des mines, de Vaux entra en 1823 dans les cadres de cette administration. Nommé ingénieur du corps des mines le 10 juillet 1823, il est détaché, par arrêté royal du 22 août 1828, à la Société du Luxembourg comme directeur des travaux.

.

Sa présence au château de Tavigny est attestée par un courrier qu’il envoie au Gouverneur du Grand-duché de Luxembourg en janvier 1830.

.

Société du Luxembourg Tavigny, le 21 janvier 1830

Monsieur le Gouverneur,

j’ai l’honneur de vous adresser avec une pièce à l’appui la déclaration prescrite par l’Arrêté royal du 6 mai 1824 (journal officiel n° 32) à l’effet d’obtenir, pour la Société du Luxembourg, l’autorisation de mettre en activité les deux machines à vapeur qu’elle vient de faire établir sur les communes de Buret et Hoffelt et qu’elle destine à l’épuisement des eaux d’une partie du souterrain du bief de partage du canal Meuse & Moselle

Je suis avec respect, Monsieur le Gouverneur, votre très humble et très obéissant serviteur

L’ingénieur des Mines

A. de Vaux

ANL_5787

.

Après la révolution belge et l’arrêt des travaux du canal Meuse et Moselle, il est réintégré dans l’administration dès le janvier 1831 et appelé à faire fonction d’ingénieur en chef de la province de Liège en septembre de la même année. Il fut nommé ingénieur en chef de la 3ème division de Liège le 31 décembre 1836 et participa très activement à la réorganisation de l’École des mines de Liège dont il fut le premier titulaire, de 1836 à 1844, de la chaire d’exploitation des mines créée au sein des Écoles spéciales d’Ingénieurs.

Savant technicien, il joignait à ses attributions de professeur, celle d’Inspecteur des études dont il prévoyait l’immense développement. Bien qu’appelé à Bruxelles pour occuper les fonctions d’Inspecteur général des Mines en 1844, il resta Président du Conseil de perfectionnement des Écoles qu’il avait contribué à créer. Comme chef du Corps des Mines, il orienta ses collaborateurs vers la recherche scientifique. Il fut toujours préoccupé par la sécurité des mineurs et organisa notamment la première commission officielle du grisou et contribua à doter le pays d’une réglementation avancée.

Elu membre titulaire de l’Académie royale de Belgique le 16 décembre 1846, il fut directeur de la classe des sciences pour l’année 1863. Il prononça en cette qualité un important discours sur la question des « richesses minérales de la Belgique et les moyens de les extraire ».

Publications

  • Notice sur un nouveau moyen d’appliquer la vapeur à l’épuisement des eaux et à l’aérage des travaux dans les mines, Liège, 1836.
  • Instruction pratique concernant l’aérage et l’éclairage des mises à grisou, 15 juin 1839
  • Carte minière de la Belgique, 1837-1841.
  • ”Compte-rendu sur la carte minière de la Belgique”, in Annales des travaux publics de Belgique, 1842.
  • ”Instruction pratique sur la lampe de l’ingénieur Mueseler”, in Annales des travaux publics de Belgique, 1842.
  • avec MAUS,”Rapport sur l’appareil de M. Jacquemet. Tendant à prévenir les explosions des chaudières à vapeur”, 1844.
  • ”Indicateur pour l’aérage des mines », février, 1846
  • ”Analyse de la publication, faite en 1846, des documents statistiques concernant les mines, les usines minéralurgiques et les machines à vapeur”, 1846
  • ”Notice sur un coup de feu qui a éclaté dans la houillère d’Ashwel près de Durham, Angleterre”, 1848.
  • ”Relation des expériences faites par M. Regnault, pour déterminer les principales lois physiques et les données numériques qui entrent dans le calcul des machines à vapeur”, 1848.
  • ”Notice sur un ventilateur, breveté en faveur du sieur Struve”, 1849.
  • ”Documents relatifs à l’établissement des lignes télégraphiques en Belgique”, in Annales des travaux publics de Belgique, t. 9, 1850-1851, p. 69-116.
  • ”Rapport sur les tubes indicateurs de niveau dans les chaudières à vapeur”, mars 1850.
  • ”Rapport sur un appareil de sûreté pour les chaudières à vapeur, inventé par le sieur Dunn”, 1850.
  • ”Rapport sur le système de génération de vapeur dit pneumatosphéroïdal, de M. Testud de Beauregard”, août 1851.
  • ”Rapport sur les ciments de Tournai, de M. Leschevin-Lepez”, 1852.
  • ”Notice sur le régime et les causes d’altération des eaux potables de la Ville de Bruxelles et la banlieue”, 15 septembre 1852.
  • ”Statistiques des mines, minières, usines minéralurgiques et machines à vapeur : compte-rendu des deux dernières publications du département des travaux publics”, févier 1855.
  • ”Moyens propres à soustraire les ouvriers mineurs au danger d’asphyxie à la suite des coups de feu”, in Annales des travaux publics de Belgique, t. XIV, juin 1855, p. 5-34.
  • Note sur la théorie des lampes de sûreté, avril 1860.
  • ”Appareils de translation des mineurs dans les puits”, in Annales des travaux publics de Belgique, t. XIX, avril 1860.
  • Notice sur la saxifragine, 1863.
  • ”Notice sur la division de l’aérage dans les mines”, in Revue universelle des mines, 1863.
  • ”Des égouts considérés au point de vue de la salubrité publique” (communication faite au Congrès de bienfaisance à Bruxelles en 1856), mai 1863.
  • ”Rapport sur l’Exposition universelle de Londres en 1862”, Bruxelles, 1863.
  • ”Jaugeage et frottement des courants dans les mines”, in Annales des travaux publics de Belgique, t. XXII, 1864, p. 245-248.
  • ”Des déménagements instantanés de gaz dans les travaux des houillères”, in Annales des travaux publics de Belgique, t. XXIII, 1865, p.

Publications de l’Académie

  • ”Sur l’épuisement des eaux dans les mines au moyen de l’air ”, in Mémoires couronnés par l’Académie royale des sciences et belles-lettres de Belgique, t. 12, 1835.
  • Différents rapports dans les bulletins de 1847 à 1863.

Bibliographie

  • « La modernisation des charbonnages liégeois pendant la première moitie du XIX », p 169, Librairie Droz
  • Société libre d’Emulation – Liège – Les Hommes de Sciences liégeois et l’Emulation – Collationné par Guy Dehalu http://www.slemul.ulg.ac.be/historique/portraits_sciences.html
  • Biographie nationale de Belgique

  • Comité National de Logique, Histoire et Philosophie des Sciences – www.bestor.be
  • Archives Nationales de Luxembourg

< Article du 26.11.2013 >

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :